Histoire du salon - Mode et Tissus

L’histoire de Mode et Tissus

En 2019, le salon Mode & Tissus a célébré 46 ans de promotion du textile à Sainte-Marie-aux-Mines. Suivons le fil historique de ce rendez-vous incontournable dans l’Est de la France.

Les origines de la Fête du Tissu
Dès le 18e siècle, Sainte-Marie-aux-Mines est devenue un lieu de création de tissus haut de gamme. Confectionné à partir de fibres mélangées (coton/soie) jusqu’en 1840, la production textile de la Vallée de Sainte-Marie-aux-Mines (actuellement le Val d’Argent) s’est progressivement orientée vers la laine et les tissus écossais, qui connurent un grand succès commercial après 1871. À partir de 1955, les industriels du textile sont confrontés à une grave crise économique, et les fermetures d’usines se succèdent. Les entrepreneurs locaux, regroupés au sein de la Société industrielle de Sainte-Marie-aux-Mines, organisent ainsi une manifestation pour vendre les stocks restant à prix d’usine : la première Fête du tissu voit le jour au printemps 1973.

1973 - La première édition les 7, 8, 9 avril
100.000 mètres de tissus sont proposés à la vente, ainsi que dans les magasins d’usine. Une touche festive anime le théâtre, à travers des démonstrations de tissage, des défilés de majorettes venues de Baccarat, et des aubades jouées par les sociétés musicales locales. L’édition remporte un franc succès : près de 7.000 mètres de tissus sont vendus et la manifestation draine près de 15.000 visiteurs, incitant les organisateurs à la renouveler. La manifestation aura lieu chaque année au printemps et en automne, en correspondance avec les lancements des collections de tissus.

1988 – Les premiers créateurs de mode à la Fête du Tissu
La Fête du Tissu modernise son concept dès l’automne 1988. Sous la présidence d’Alain Picard, PDG des Ets Edler Lepavec/Tissage des Chaumes, la Société industrielle sollicite des jeunes stylistes. Sept jeunes créateurs strasbourgeois, regroupés au sein du groupe ‘Ainsi sont-ils’, et le couturier mulhousien Guiliano Barioni répondent à l’appel. Chaque année, un prix est offert aux jeunes créateurs, qui se voient remettre la ‘navette d’or’ par le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Colmar. À partir de 1992, la manifestation ouvre ses portes à d’autres fabricants de tissus français. 

1997 – De la Fête du tissu à Créatiss
En 1997, l’Office du tourisme du Val d’Argent se voit confier l’organisation de la Fête du Tissu. Dans un premier temps, l’espace commercial est réorganisé, la scène du Théâtre est réservée aux défilés de mode et devient un lieu de prestige. Les défilés, qui sont alors un véritable succès sont désormais plus nombreux. 4 défilés ‘flash mode’, d’une durée d’un quart d’heure sont organisés chaque jour. Ce désir de renouvellement se voit également à travers le défilé de Guiliano Barioni, qui fait défiler des ‘femmes sans têtes’ : des mannequins dont la tête est recouverte d’un voile noir afin de mieux porter l’attention du public sur les vêtements. 

En 2002, l’Office de Tourisme prépare un renouvellement complet de la manifestation en s’associant à Corinne Lechevalier, conseillère en image et chef de projet événementiel : un nouveau concept transitoire du salon, appelé Créatiss (11-14 avril 2002), met en valeur les œuvres de jeunes créateurs (stylistes, modistes, plasticiens, brodeurs, dentelliers, sculpteurs,…) ainsi qu’un grand marché du tissu haut de gamme qui propose en parallèle un ensemble de prestations et de produits complémentaires axés sur le thème de la mode et de l’image.

2006 – 1ère édition du Salon Mode & Tissus 
À partir de 2006, le salon est confié à l’association Initiatives Évènements. L’offre se diversifie afin de proposer une variété plus complète (machines à coudre, mercerie, matériel et accessoires). Une quinzaine de vendeurs de tissus (parmi lesquels des fabricants français) et une cinquantaine de créateurs, artisans et professionnels du monde de la couture et de l’apparence accueillent à chaque édition 6000 visiteurs venus principalement de France (Grand-Est), de Suisse et d’Allemagne.

2015 – Un nouveau souffle
En Juillet 2015, la Société Publique Locale ‘Évènementiel en Val d’Argent’, qui organise déjà la manifestation Mineral & Gem (30.000 visiteurs par édition), reprend l’organisation du salon Mode et Tissus (ainsi que celle du Carrefour Européen du Patchwork). Ce renouveau permet à la manifestation de retrouver une nouvelle dynamique : redéfinitions des valeurs, évolution vers une éthique responsable, ouverture aux nouvelles matières et aux nouvelles technologies de production, espace de prestige ‘haut de gamme’, ouverture à de nouvelles clientèles.

2020 - De nouvelle valeurs 
Le salon Mode et Tissus décide de s’engager à 
1- Promouvoir la jeune création (stylistes, étudiants, tisseurs, designers..)
2- Créer, introduire des référents artistiques haut de gamme.
3- Promouvoir plus de novations technologiques et de techniques traditionnelles
4- Rendre visible les qualités artistiques, culturelles et technologiques de l’offre de proposée

Sources :
David Bouvier, archiviste intercommunal & animateur intercommunal de l’architecture et du patrimoine
Juliette Girardot, archiviste du service intercommunal Pays d’Art et d’Histoire
Service promotion, SPL EVA

Contact

+33 3 89 73 53 52

5 rue Kroeber Imlin
68160 Sainte-Marie-aux Mines

Logo Mode et Tissus 2020

Salon textile de référence dans le Grand-Est depuis 1973 organisé par la SPL EVA (Evénementiel en Val d’Argent).

L'organisation
Mentions légales

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir toutes les actus ainsi que les dernières nouveautés.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.

- Pour en savoir plus
- Apprendre comment supprimer les cookies